Sylvie Lacep : Directrice Excellence et Sécurité de

l'AFNIC

Pouvez-vous nous présenter l’AFNIC ?


L'Afnic est une association où 80 collaborateurs ont une activité principale relative aux noms de domaine qui sont les adresses Internet de millions d'utilisateurs au quotidien.
L’Afnic compte, aujourd’hui, la gestion de 2,8 millions noms de domaine en « .fr » sans compter ceux relatifs à certains territoires ultra-marins tel que l’ile de la Réunion (.re) ou Mayotte (.yt).
Nous accompagnons aussi des grandes entreprises et territoires français dans la réalisation de leur identité numérique.

Les plus emblématiques à ce jour sont le «.paris » ou le « .bzh ».

 

Quels enjeux, l'AFNIC a-t-elle placés dans l’aménagement de son nouvel espace de travail ?


Nous avons travaillé sur 4 axes principaux :


-       Nous sommes une infrastructure dynamique et en constante évolution. Nous souhaitions un lieu qui reflète notre activité où nous serions fiers de recevoir nos visiteurs. Nous avions donc la nécessité d’être en accord avec cette image résolument moderne.


-       Une de nos valeurs consiste à mettre au premier plan le travail en équipe. Ainsi nous souhaitions créer des espaces collaboratifs, lumineux, agréables et confortables avec du matériel à disposition tel que des écrans ou des tableaux disponibles. Aujourd’hui, nous évoluons tous dans un espace partagé. C’est un changement important dans notre façon de penser et d’être. Citons, pour exemple, la nécessité de réduire au maximum les ambiances sonores dans les lieux partagés.


-       Par conséquent, nous avions le besoin de créer des espaces de travail collaboratifs et  transversaux. Des bulles, des salles de réunions ainsi que trois espaces dédiés qui ont chacun leur typologie sur le thème du « mieux travailler ensemble ». Qu’il s’agisse de travailler à plusieurs, en tête à tête ou de s’isoler ; il s’agissait de créer de véritables camps de base «projet» où les collaborateurs se retrouvent, réfléchissent et échangent en toute réactivité. Notons, l’existence d’un lieu que nous avons sympathiquement nommé « le hub » ce qui signifie dans notre jargon informatique : le lieu de raccordement où se réalisent les interconnexions. C’est un bel espace de convivialité où les collaborateurs se réunissent autour d’un café, pendant une pause et qu’ils se sont vraiment appropriés. 


-       Ayons toujours à l’esprit que l’Afnic est tourné résolument vers l’avenir. Nous souhaitions donc également que nos locaux soient facilement adaptables avec des capacités de transformations et d’évolutions. Chaque collaborateur a, actuellement, la possibilité de trouver ses marques dans un environnement flexible et épanouissant.


Comment la société ADLib’ vous a-t-elle accompagnée sur ce projet ?


Nous avions réalisé un appel d’offre afin de mettre en concurrence les fournisseurs et nous avions aussi une logique d’achat à respecter. Pour obtenir le projet,  il fallait saisir notre identité et ce que nous souhaitions exprimer. ADLib’ a su comprendre cette identité et répondre à notre offre avec des tarifs compétitifs. Pour nous un fournisseur, c’est quelqu’un qui a des droits et des devoirs vis à vis de son client. Son approche client comme celle que nous diffusons doit être irréprochable et qualitative. En ce sens, la satisfaction de nos collaborateurs sur leurs conditions de travail est primordiale. Monsieur Adel, dirigeant d’ADLib’ s’est intégré au groupe de travail au sein duquel nous travaillions depuis deux ans sur la conception et la mise en œuvre de ce projet. Il nous a aidé sur la synchronisation et les délais ont été respectés. Nous l’avons vu précédemment, c’était un projet à forts enjeux tant pour nos clients internes qu’externes.  Nous avions un haut niveau d’exigence en matière d’interactions, de suivi et de retour. ADLib’ via son dirigeant possède cette approche client et une réelle réactivité qui nous a permis d’avancer. 


Quel est votre bilan aujourd’hui ?


Comme dans tout projet de cette ampleur, il y a forcément eu quelques bugs liés au timing. Nos délais étaient contraints et l’environnement de projet ne nous permettait pas d’être disponibles comme par exemple pour des visites en usine sur les commandes que nous avions à effectuer. Ainsi  le professionnalisme et l’implication de Monsieur Adel  à rechercher la meilleure solution a été un réconfort, un réel accompagnement et une aide précieuse. Aujourd’hui, je peux dire que le bilan est positif et que ce projet a réussi. Les éléments qui ont accompagné ce programme se sont distillés au fil de l’appropriation de ce nouvel espace et dans ce sens, nous pouvons toujours progresser. 

Aujourd’hui, c’est notre plaisir et notre satisfaction de constater que nos collaborateurs, jour après jour, s’attribuent un espace qui a été pensé et réalisé avec persévérance dans le respect de chacun.